Nature et randonnées

Entre Lauzière et Belledonne...

Découvrez des lieux magnifiques et de points de vue panoramiques souvent insoupçonnés ! Les randonnées autour de Saint-Georges-d'Hurtières permettent de se ressourcer au contact de la nature, au rythme des saisons... et au vôtre !

Le massif des Hurtières, fortement boisé, présente une grande diversité de milieux naturels et une faune et une flore riches.

Aux étages subalpin et alpin, on rencontre des alpages, des milieux rupestres et une multitude de zones humides (tourbières, lacs d’altitude,…).

Ces milieux accueillent une faune et une flore adaptées : bouquetin, lièvre variable, marmotte des Alpes, aigle royal, vautour fauve, lagopède alpin, perdrix bartavelle, tétras-lyre, merle de roche, gentiane à feuilles d’asclépiade, lycopode des Alpes, rhapontique des Alpes,…

 

LA PLAINE DES HURTIERES

 

Située sur les communes de Saint-Georges et Saint-Alban, la plaine des Hurtières couvre environ 170 hectares. Elle regroupe un ensemble de milieux secs et humides alluviaux, liés à la dynamique fluviale ancestrale de l’Arc : cours d’eau, forêts humides, marais, mares et prairies sèches graveleuses et aussi des milieux artificiels « renaturés », issus du chantier autoroutier : la réhabilitation du plan d’eau et la création de mares visent au développement d’espèces d’oiseaux (migrateurs ou sédentaires), de plantes aquatiques, de poissons, d’amphibiens et de libellules. C’est l’un des principaux sites naturels remarquables de la basse vallée de Maurienne, avec deux espèces phares rares et protégées : le crapaud calamite et l’orchis punaise , tous deux rares en Savoie, qui trouvent ici les conditions favorables à leur développement. La valeur écologique de la plaine des Hurtières est reconnue à travers son appartenance au réseau Natura 2000. 

Parcours de Santé

Le parcours santé de Saint Georges d’Hurtières permet d’allier sport et détente en suivant un agréable sentier dans les bois et en pratiquant des exercices, à son rythme, sur des équipements en bois adaptés à tous !

Le parcours séduira le promeneur pour son cadre, le sportif occasionnel pour ses ateliers progressifs et le sportif accompli qui saura utiliser les ateliers nécessaires à ses objectifs.

Départ : au hameau "Des Justs", en dessous de la mairie

Le Sentier des Bergers

Les Sentiers des Bergers en Belledonne, c’est un vaste choix d’itinéraires pour partir à la découverte des alpages de Belledonne, des paysages qu’ils offrent, des hommes et des activités qu’ils mêlent.

Les Sentiers des Bergers en Belledonne, c’est surtout un vaste espace de vie et d’échanges à la rencontre de celles et ceux qui y vivent et font vivre la montagne avec passion.

Le sentier des Bergers traverse la commune de Saint-Georges, un travail est en cours pour qu'il devienne un sentier de Grande Gandonnée.

+ d'infos

Le sentier des mines

Le sentier des Mines permet au visiteur de découvrir de nombreux vestiges, tant matériels que paysagers, de l'exploitation minière qui s'est déoulée sur le massif des Hurtières pendant près de 700 ans.Rails, wagons et entrées de galeries parsèment ainsi ce chemin historique, jadis emprunté par les mineurs pour accéder aux différentes galeries. Des informations concernant les différents vestiges sont disponibles en téléchargant l'application du Grand Filon sur Itunes et en scannant les flashcodes présents sur le sentier. 

A noter : il est possible de visiter la galerie Sainte Barbe, située à l'arrivée du sentier, en participant à l'expérience souterraine proposée par le Grand Filon.

Le sentier est entièrement flèché. Son départ se fait face à l’espace de découverte du Grand Filon. Des plans sont également disponibles à l'accueil de celui-ci.
A proximité de la galerie Sainte Barbe, vous trouverez un point d'eau ainsi que des tables de piquenique. Depuis la galerie, il est également possible de poursuivre sur le circuit des Batteries afin de découvrir les anciennes fortifications du massif.

Sentier des Mines
Durée : 1h
Dénivelé : 150m
Difficulté : assez difficile, pente raide
Période idéale : toute l’année, hors neige

Les Batteries

La batterie de Rochebrune           

Ancien poste de surveillance frontalier situé à 1400 mètres d’altitude, la batterie de Rochebrune assurait , en complément du fort de Montgilbert situé à 450 mètres au Nord-Nord Ouest, l’observation et, par ses feux d’artillerie, l’interdiction des cols du Grand et du Petit Cucheron (1188 m et 1228 m), ainsi que de la crête des Hurtières. Le blockhaus, construit en 1881-1882 abritait une garnison d’une trentaine d’hommes.

Aujourd’hui il est aménagé en refuge. C’est un point de vue remarquable qui permet de contempler, d’un côté le massif de la Lauzière, (Grand et Petit Arc, Mont Bellacha), et de l’autre côté les massifs de la Chartreuse (Le Granier) et des Bauges.